Blog L’évolution de la distraction au volant

What do I need to know about a making travel insurance claim?

En 1970, le groupe rock classique The Doors chantait : « Garde les yeux sur la route, les mains sur le volant. » Ce conseil est toujours aussi valable, près de 50 ans plus tard. Mais à l’époque, le simple fait de changer une cassette huit pistes (cherchez sur Google), dans le lecteur qui était généralement monté sous le tableau de bord, exigeait que le conducteur se penche pour voir ce qu’il faisait. Ouf…

Aujourd’hui, la distraction au volant prend bien des formes. Avez-vous déjà mangé votre casse-croûte derrière le volant? Vérifié votre coiffure ou appliqué du maquillage? Êtes-vous tenté(e) de répondre au téléphone lorsqu’il sonne ou de jeter un coup d’œil sur un courriel ou un message texte? Même consulter une carte routière ou faire une sélection dans une liste d’écoute constitue une distraction au volant. Fini le temps où il était « cool » de rouler en ville en bavardant sur son téléphone pliable. De nos jours, ceux qui conduisent avec leur téléphone collé à l’oreille ou en tapant un courriel ou un texto sont considérés comme des automobilistes imbéciles totalement irresponsables. Non seulement vous mettez-vous votre vie et celle des autres en danger, mais il est dorénavant illégal de simplement avoir un téléphone ou un autre appareil à la main tout en conduisant.

Conséquences

En plus d’entraîner l’inscription de points d’inaptitude au dossier de conduite, cela peut mener à l’imposition d’une amende salée. Certaines distractions au volant pourraient donner lieu à des accusations de conduite imprudente ou dangereuse si elles mettent la vie des autres en péril. Ces infractions sont passibles de très lourdes peines, notamment une amende de milliers de dollars et l’emprisonnement, en plus de la suspension du permis de conduire. Cela donne la chair de poule? Cela devrait. La distraction au volant est la cause de quelque 4 millions d’accidents de la route en Amérique du Nord chaque année, d’après la GRC. On laisse même entendre que la distraction au volant est plus dangereuse que la conduite sous l’effet de l’alcool.

Éviter la tentation

De nos jours, nous sentons le besoin d’être en mode « multitâche » même lorsque nous conduisons. Cependant, effectuer plusieurs tâches tout en conduisant peut mener à une condamnation pour distraction au volant ou pire encore, provoquer un accident de voiture. La technologie moderne met plusieurs outils à notre disposition pour nous aider à nous concentrer sur la route. Le iPhone (iOs11) offre dorénavant un mode « Ne pas déranger, je conduis ». Lorsque cette fonction est activée, elle empêche les textos et les autres messages d’apparaître à l’écran du téléphone. Une réponse automatique est envoyée à l’appelant pour le prévenir que le destinataire est au volant et qu’il répondra à son arrivée. Si un conducteur oublie d’activer le mode « Ne pas déranger », le téléphone détecte automatiquement qu’il est dans un véhicule lorsqu’il est connecté au moyen de Bluetooth ou lorsqu’il décèle un mouvement au-delà d’une certaine vitesse. Les passagers peuvent passer outre ce système en choisissant l’option « je ne conduis pas ». Samsung a lancé une option semblable pour les téléphones Android, appelée « In-Traffic Reply ». Parmi les autres systèmes mains libres, on compte les suivants :

  1. Le module Bluetooth intégré – fait habituellement partie de l’équipement de série dans la plupart des nouveaux véhicules; il permet de connecter le cellulaire en mode mains libres.
  2. L’interface Commande au volant – effectue la connexion avec les dispositifs Bluetooth, les systèmes de divertissement, le réglage de la température, le GPS et le système de commande vocale du véhicule.
  3. Le logiciel de commande vocale et voix-texte – de nombreux véhicules récents permettent de dire au véhicule d’effectuer des tâches comme changer de station de radio ou de faire un appel en appuyant sur un bouton. Le logiciel voix-texte et texte-parole permet d’envoyer et de recevoir des messages textes à partir du cellulaire, tout en conduisant. Lorsqu’on reçoit un texto, le système lit le message à haute voix et permet d’y répondre verbalement.
  4. Les applications de blocage des appels – il existe de nombreuses applications qui désactivent le son des alertes et des appels téléphoniques entrants. Certaines comportent même une alerte parentale lorsqu’elles sont désactivées.

Malgré tous ces nouveaux gadgets et applications, le fait de porter attention à autre chose que la route demeure une forme de distraction. Il vaut mieux réduire le téléphone au silence et le placer sur le siège arrière jusqu’à destination. Saisissez votre destination dans le GPS, syntonisez votre station de radio préférée et ajustez vos rétroviseurs et votre siège avant de prendre la route.

Des questions?

Nous sommes là pour vous aider.

Contactez Ogilvy