Blog Dommages assurés causés par des conditions météorologiques

Dommages assurés causés par des conditions météorologiques

En 2018, dans l’ensemble du Canada, les dommages assurés causés par des conditions météorologiques extrêmes se sont élevés à 1,9 milliard de dollars.

 

Des propriétés et des voitures d’un bout à l’autre du pays ont été endommagées par les inondations, les vents violents, le verglas, la grêle et les tornades en 2018, l’année se classant ainsi au quatrième rang pour ce qui est du nombre de réclamations. Les pertes liées aux embarcations ont eu leur part de responsabilité dans ces données.

Selon le Bureau d’assurance du Canada, les pertes sont survenues notamment lors des événements suivants :

 

  1. tempêtes et inondations de janvier, qui ont causé plus de 54 millions de dollars de dommages assurés dans l’est du Canada;
  2. tempêtes et inondations de février, qui ont causé plus de 57 millions de dollars de dommages assurés dans le sud de l’Ontario et au Québec;
  3. tempête au début d’avril, qui a causé plus de 85 millions de dollars de dommages assurés en Ontario et au Québec;
  4. tempête de verglas à la mi-avril, qui s’est abattue sur le sud de l’Ontario et a causé plus de 190 millions de dollars de dommages assurés;
  5. vents violents au début de mai, qui ont soufflé sur l’Ontario et certains secteurs du Québec et causé des dommages s’élevant à 410 millions de dollars (380 millions de dollars en Ontario);
  6. tempêtes estivales qui ont frappé les Prairies et causé plus de 240 millions de dollars de dommages assurés;
  7. inondation du 7 août à Toronto, qui a causé plus de 80 millions de dollars de dommages assurés;
  8. tornades et vents violents qui ont touché Ottawa et Gatineau le 21 septembre et causé 295 millions de dollars de dommages assurés;
  9. tempêtes de décembre en Colombie-Britannique, qui ont causé 37 millions de dollars de dommages assurés.

 

Les conditions météorologiques peuvent entraîner des imprévus auxquels nous ne sommes pas préparés. Nous veillons à la sécurité de notre famille, de nos maisons et de nos véhicules, mais oublions les embarcations. La plupart des propriétaires d’embarcations sortent leur monture en avril et sont impatients de commencer à en profiter. Rappelez-vous que l’Ontario et le Québec ont été frappés par trois violentes tempêtes au printemps de 2018. Êtes-vous prêts si cette situation se reproduit?

On doit s’attendre à une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes au cours des 50 prochaines années en raison des changements climatiques. Des vies humaines pourraient être menacées et des biens pourraient être endommagés à cause de ces phénomènes. Il est donc logique de s’y préparer. Obtenez de plus amples renseignements sur la protection de votre embarcation en cas de conditions météorologiques extrêmes.

L’information se trouve ici : Guide du plaisancier

 

Des questions?

Nous sommes là pour vous aider.

Contactez Ogilvy