Blog Affections préexistantes et stabilité en assurance voyage

What do I need to know about a making travel insurance claim?

Devriez-vous voyager?
Lorsque vous avez ou avez eu des problèmes de santé, il peut être difficile de déterminer si le moment est bien choisi et si votre état est suffisamment bon pour voyager; c’est pourquoi vous devriez prendre cette décision avec votre médecin. Si vous convenez que votre état de santé est approprié pour voyager, choisir le type d’assurance dont vous avez besoin ainsi que vos protections peut représenter un défi de taille. Ce blogue ne vise pas à remplacer les conseils d’expert d’un courtier en assurances, mais plutôt à vous aider à poser les bonnes questions et à chercher les bonnes réponses.

Affections préexistantes : sont-elles couvertes ou exclues?
Le terme affections préexistantes est largement utilisé et s’applique généralement à tout problème de santé connu avant la date d’entrée en vigueur d’une assurance. Les affections préexistantes peuvent être exclues de la couverture selon le type, les particularités et la stabilité de la maladie ainsi que l’assureur. Votre affection préexistante ne sera pas nécessairement exclue de manière permanente de vos couvertures.

Comment la « stabilité » peut-elle influer sur la couverture?
La stabilité, qui fait référence au statut d’un problème de santé, est un facteur clé dans la détermination de l’assurabilité de certaines affections préexistantes. La stabilité représente la période durant laquelle un problème de santé demeure inchangé avant la date d’entrée en vigueur de la couverture et sert à mesurer la probabilité qu’un problème de santé se reproduise ou se complique. Un problème de santé sera réputé instable lorsqu’un changement au traitement sera prévu ou effectué par votre médecin, qui fera des recommandations, prescrira des tests ou modifiera votre médication actuelle ou son dosage.

Une affection préexistante peut-elle devenir assurable?
Voici un exemple simple : après avoir fait une crise cardiaque, M. X subit une intervention au cours de laquelle une endoprothèse vasculaire est insérée dans son artère problématique. La crise cardiaque et l’intervention médicale connexe sont traitées comme une affection préexistante et la police exclut les frais médicaux découlant de problèmes cardiaques. Toutefois, après une période prédéfinie (de six mois, par exemple), le patient est totalement remis de l’intervention et son état est jugé stable. Ses frais médicaux liés aux problèmes cardiaques pourraient de nouveau être couverts par sa police d’assurance.

Un problème stable signifie que les risques de récidive ne sont pas très élevés. La période prédéfinie pour qu’un problème de santé soit réputé « stable » varie selon le type de problème de santé et est remise à zéro aussitôt que l’un des changements indiqués ci-dessus survient.

Parfois, le facteur temps est primordial
Les affections préexistantes, la stabilité et le facteur temps par rapport à l’entrée en vigueur d’une police ou le début d’un voyage peuvent compliquer l’équation. En effet, les polices d’assurance utilisent la formulation « avant l’entrée en vigueur de la couverture » pour définir ce facteur temps. Ce terme et son application à votre situation peuvent avoir des répercussions sur votre couverture.

Voici quelques exemples :

Vous comptez faire un voyage dans six mois. Tout en planifiant votre voyage, vous souscrivez une assurance voyage. Votre proposition tient compte de votre état de santé au moment de la souscription. Si votre état de santé change dans les mois qui précèdent votre voyage, ce changement pourrait être considéré comme une affection préexistante puisque votre assurance n’entre en vigueur qu’à votre départ.
Vous souscrivez une assurance voyage annuelle puisque vous comptez faire trois voyages dans la prochaine année. Vous faites un premier voyage, puis votre état de santé change entre le premier et le deuxième voyage. Même si vous avez souscrit une assurance annuelle, chaque voyage comporte sa propre date d’entrée en vigueur; donc même si vous n’aviez pas d’affection préexistante lors du premier voyage, vous en avez une lors du deuxième.
Votre régime collectif offre une protection de 60 jours pour les voyages à l’étranger, mais vous comptez faire un voyage de 75 jours. Vous décidez de souscrire une assurance voyage pour les 15 jours supplémentaires. Dans les 60 premiers jours de votre séjour, vous avez besoin de soins médicaux en raison d’un accident ou d’une maladie. Ce changement de votre état de santé devient une affection préexistante au titre de votre police complémentaire (pour les 15 jours supplémentaires), et en sera automatiquement exclu.
Qu’adviendra-t-il si je ne déclare pas une affection préexistante ou un changement de stabilité?
Votre compagnie d’assurance peut refuser une réclamation lorsque les renseignements fournis sont inexacts ou incomplets, et ce, même si elle ne porte pas sur une affection préexistante.

Voici quelques conseils pour éviter les situations désagréables et les mauvaises surprises :

Répondez en toute honnêteté à toutes les questions du formulaire.
Pendant la durée de votre police, déclarez tout changement de votre état de santé.
En cas de doute, consultez votre courtier, qui est votre meilleure ressource pour bien comprendre les modalités de votre police d’assurance.
Bon voyage!

Des questions?

Nous sommes là pour vous aider.

Contactez Ogilvy