Que faire en cas d’accident d’auto? La réponse dépend de la situation et du type d’accident. Quels sont les renseignements dont vous avez besoin? Faut-il avertir la police? Les réponses à ces questions, comme à bien d’autres, sont différentes en fonction de la situation.

Espérons que vous n’aurez jamais d’accident, mais il est toujours préférable d’avoir des connaissances de base pour rendre l’événement moins stressant.

Avant tout, restez en sécurité.

Après un accident, il est essentiel de demeurer calme et de sortir de la circulation, si possible. Ne sortez pas de votre véhicule tant vous que nous ne pouvez pas le faire en toute sécurité.

Type d’accident nº 1 – Accident mineur

Souvent appelé un « accrochage », l’accident mineur signifie qu’aucune blessure n’a été subie et que les dommages à votre véhicule sont mineurs (l’auto est encore fonctionnelle).

Il n’est pas nécessaire d’appeler la police; il suffit de remplir un rapport d’accident. Le rapport indique :

  • les parties impliquées dans l’accident (conducteur : nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de permis de conduire)
  • les données sur le véhicule (immatriculation)
  • les détails sur l’assurance
  • une description de la manière dont l’accident s’est produit (les photos sont pratiques)

Si vous avez un téléphone intelligent sur vous, prenez des photos rapidement de la scène de l’accident, du permis de conduire du conducteur, de l’immatriculation du véhicule et du certificat d’assurance.

Type d’accident nº 2 – Accident majeur (accident avec blessures)

Si quelqu’un a subi des blessures, appelez immédiatement une ambulance et la police.

Délit de fuite ou vol

Téléphonez immédiatement à la police dans les situations suivantes :

  • Votre auto a été endommagée pendant qu’elle était stationnée, à la suite d’une collision avec un véhicule non identifié.
  • Votre auto a été volée.
  • Votre auto a été vandalisée ou on y est entré par effraction, avec ou sans vol d’objets.

Étapes suivantes :

  1. Communiquez avec votre courtier d’assurance dès que possible afin de passer en revue les détails de la réclamation, votre couverture et vos antécédents de sinistres.
  2. Si votre police d’assurance couvre les dommages subis, faites inspecter votre véhicule par un expert en sinistres avant d’effectuer des réparations.